Lapino-culbuto #2 – Coup de coeur

Lapino culbuto #2, Michel Saulnier, 2020-2021

Pin, tilleul, bois flotté sculpté; fini à l’huile et à l’huile d’abrasin; figurines et végétaux.

72 x 37 x 19,5 cm. Spécial Coup de coeur du printemps : 4200 $

La directrice de la galerie Go Art, Johanne Gaudet, publie une série de chroniques régulières pour vous raconter ses oeuvres «coups de coeur ». Pour souligner le printemps, elle a sélectionné des oeuvres qui lui donnent le goût de sortir de ses habits d’hiver, de se balader librement et de lâcher prise pour mieux s’adonner à la rêverie. Elle a choisi de vous présenter une de ses sculptures de Michel Saulnier. Mi-sculpture, mi-jouet… Et si le printemps vous invitait à voyager avec Lapino culbuto, comme Alice au pays des merveilles ?

Johanne Gaudet : C’est tellement facile de tomber en amour avec les animaux sculptés de Michel Saulnier. Lui-même avoue créer un monde ludique, dans lequel la présence de la nature et des animaux est réconfortante, jamais menaçante. À preuve ses ours et ses oursons géants disposés ça et là en bordure d’une école (Paréidolie), d’un hôpital (Je suis là) et même d’un centre de détention (La Bête noire). 

Lapino culbuto #2, Michel Saulnier, 2020-2021

Hello Lapino culbuto !! Avec cette sculpture inspirée d’un jouet pour enfants, je retrouve les émotions de mon enfance et les traces de tendresse, sucrées, baveuses, larmoyantes, que j’ai pu laisser sur mes peluches et sur mes jouets de bois. Le jouet est archi-connu: des anneaux à empiler forment un corps qui repose sur une base à bascule. Et pour faire rêver les adultes que nous sommes devenus, l’artiste a imaginé toute une vie en objets miniatures implantés sur les longues oreilles de l’animal et là, la magie opère… on entre vraiment dans le monde d’Alice!

Aussi, j’apprends le plaisir de vivre avec une sculpture qui, certains jours, peut me dérouter de mes habitudes routinières et m’aider à donner du sens au quotidien. Je vous partage les mots du sculpteur Gilles Mihalcean :  … la sculpture devrait être d’usage courant dans les maisons, comme une trousse de première nécessité, un chaudron ou des draps… Entre le canapé, la lampe sur pied et la petite céramique aux fleurs du jour, tous les objets de la maison sont réglés, mesurés et ajustés en fonction des besoins et de la routine des occupants. La sculpture porte l’ambivalence avec des surfaces aux densités exigeantes.

Pour en savoir plus sur le bestiaire de Michel Saulnier, accédez au Catalogue de son exposition Lièvres, ours et corneilles, présentée du 10 mars au 14 mai 2023 à la galerie Materia à Québec.