Ah, comme la neige a neigé !

Ah, comme la neige a neigé !

De Johanne Gaudet, directrice de la galerie Go Art| 2023-01-31T10:28:23-05:00 4 janvier 2023|Actualités Go Art|

Ah, comme la neige a neigé ! Ma vitre est un jardin de givre.

Ah, comme la neige a neigé ! Qu’est-ce que le spasme de vivre

À la douleur que j’ai, que j’ai !

 Soir d’hiver, Émile Nelligan

Comment les artistes en arts visuels nous font-ils voir les saisons, quelles sont leurs stratégies – couleurs, formes, supports, sujets – pour que jaillissent nos émotions en évoquant l’un des éléments marqueurs d’une saison ? L’hiver, par exemple. Comment dessiner la neige; quelles sont les matières les plus efficaces pour présenter la fragilité de la glace, ou sa densité; quels éléments peints, dessinés ou photographiées du paysage polaire peuvent provoquer un frisson ?

Je vous propose quelques oeuvres de nos artistes qui abordent l’hiver, chacun/chacune, à sa manière.

Bonne balade dans ces paysages de neige et de glace … Brrr!

 

Carole Arbic

Comme la neige, Carole Arbic, 2019

Pour Carole Arbic (Comme la neige), la couleur blanche étalée par couches sur toute la surface de sa toile, avec des zones de bleu et de rouge, crée l’effet d’un paysage de neige, vu des airs.

 

Michel Leclair

Kuujjuaq, Michel Leclair, 2007

Pour Michel Leclair (Kuujjaq), un paysage de glace et la froidure qui en émane sont rendus par le collage de centaines de petits morceaux de papier, mosaïque fragile s’il en est, et par la présence d’un ours polaire dont les poils ont été texturés à l’aide de touches de peinture appliquée à la pointe sèche. (L’oeuvre se présente comme un plaidoyer en faveur de la protection de l’environnement.)

Également, l’artiste nous présente la photo d’une forêt enneigée au croisement de la route 329 qui conduit à Labelle, une ville des Laurentides (Labelle au bois dormant).  La scène est statique, endormie comme le suggère le conte de « La Belle au bois dormant ». Ici, l’hiver est le prétexte d’un jeu de mots, de formes et de couleurs, avec un peu de magie qui transforme le paysage NetB, en bleu et rose… comme en rêve La Belle au bois dormant !?

Michel Leclair

Labelle au bois dormant, Michel Leclair, 1980

 

Ghitta Caiserman-Roth

Window Winter (5), Ghitta Caiserman-Roth, 1966

Pour sa part, Ghitta Caiserman-Roth (Window Winter, 5 ) nous présente l’hiver tel qu’elle le voit de sa fenêtre : dehors, la neige recouvre le sol et les graminés sont gelés; à l’intérieur, les géraniums sont alignés sur le bord de la fenêtre, exposés au soleil qui les réchauffe parfois. Rien ne bouge, l’hiver est un temps d’attente.