Window Winter – 5 (Ghitta Caiserman-Roth)

Un mot sur l’artiste

Ghitta Caiserman-Roth (1923-2005) est née à Montréal d’une famille d’origine juive roumaine. Elle a étudié les arts à New-York dans les années 1940 et  à l’École des beaux-arts de Montréal dans les années 1960.

La famille de l’artiste, ses voyages et ses relations ont influencé sa pratique.  Au Mexique, le mouvement des muralistes l’inspire. En France, les peintres et les écrivains qu’elle fréquente, discutent des changements sociaux et politiques issus de la Grande Dépression, de la guerre et du fascisme et influencent sa démarche artistique. Les thèmes de la mort, de la destruction, de la vie ouvrière sont des thèmes récurrents dans son oeuvre. Lorsque dans les années 1950, elle peint des intérieurs, des portraits, des moments de la vie quotidienne, ce sont souvent des scènes vues de sa fenêtre, une référence à la liberté autant qu’à l’aliénation. Les historiens qualifient son style de réalisme social.

Ghitta Caiserman-Roth a enseigné dans plusieurs universités canadiennes, notamment à l’université Concordia à Montréal. Elle a reçu le Prix du Gouverneur Général en 2000.