Quartier chinois

«Toute image est le récit d’un regard posé sur quelque chose.» 

(Une histoire des images, David Hockney et Martin Gayford, Solar, 2017)

NDLR: Quartier chinois fait partie d’un corpus d’oeuvres que j’ai regroupées pour une exposition virtuelle, éventuellement physique, que j’ai choisi d’intituler  « Carnet de voyage ». Le parcours artistique que je vous propose d’explorer avec moi est composé de 9 oeuvres peintes de Denis Forcier. Chacune constitue un chemin de traverse, l’un pour aller voir des vaches qui lorgnent le chemin de fer, un autre nous conduit dans le Quartier chinois de Montréal, un autre encore nous attire dans une arrière-cour, pour humer l’odeur fleurie du linge qui sèche au vent. Les oeuvres peintes de Denis Forcier sont magiques : en portant des lunettes 3D, on expérimente un phénomène optique appelé anaglyphe, les plans se détachent et ajoutent de la profondeur aux tableaux.

Accompagnez-moi dans ce parcours de vacances, avec ou sans lunettes 3D, en compagnie de l’artiste qui nous partage les souvenirs de ses pérégrinations.  Connu pour ses expérimentations plastiques, vous allez découvrir un être rêveur, animé par la curiosité et sa passion pour le territoire.

Denis Forcier : Mon tableau met en scène un jour de festivités dans le quartier chinois de Montréal. La banderole l’indique, également les étals de produits à vendre sur le trottoir et la foule qui s’y attarde. C’est un quartier que je fréquentais régulièrement, notamment lors des soupers tardifs et mémorables de l’équipe de chez Graff !  Ce jour-là,  j’avais apporté ma caméra pour la première fois, dans l’intention de saisir un instant, peut-être la magie de cet environnement qui me fascinait.

Johanne Gaudet: Je suis curieuse de savoir si, après ton voyage en Chine, tu peux confirmer que notre quartier chinois offre une certaine représentation de la Chine.

DF: C’est tout autre chose ! Ici, le quartier nous offre la possibilité de voyager sans sortir de chez soi. La langue, la bouffe, certains comportements culturels, c’est fascinant de pouvoir aller à la rencontre des autres… Mais après avoir visité la Chine, je peux dire que tout est différent,  et tout est pareil à la fois ! J’ai l’étrange sentiment d’avoir fait un voyage dans le temps, comme si j’avais visité un musée avec des gens que je ne connaissais pas.

Découvrez le « Carnet de voyage » de Denis Forcier, un parcours de ses oeuvres peintes

«Sur la route», cliquez sur chacune pour voir:(1)  Horizon, (2) La 40, (3) Moto

«Les chemins de traverse», cliquez sur chacune pour voir:(1) Bic,(2) La cour,(3) Les vaches

«Déambulations dans la ville», cliquez sur chacune pour voir: (1) Pizzamag, (2)Quartier chinois, (3)Rue de Québec